//

Test Xtreamer

de Paul-E. Graff le 14/01/2010

Test Xtreamer

xstreamer

NB : Les scintillements sont dus à la capture (conflit de balayage entre la caméra et le téléviseur) et non au boitier multimédia HD.

Particularités et accessoires


DSC 0121 border

Accessoires et câbles fournis :

- Un boitier multimédia Xtreamer ;
- Un adaptateur secteur ;
- Une télécommande accompagnée de piles ;
- Un socle pour mise en place de l'appareil à la verticale ;
- Câbles audio et vidéo composites ;
- Actuellement : un câble HDMI gratuit ;
- Un guide de démarrage rapide papier.


Remarque :
  • Une carte Wi-Fi miniature USB avec antenne disponible en option ;
  • Le boitier peut être acheté avec ou sans disque dur interne (format 2.5 pouces).

Petit, costaux, mais bruyant

Le Xtreamer est un boitier multimédia de petite taille dont le design est relativement réussi. Le boitier peut être positionné à l'horizontale ou à la verticale selon la préférence des utilisateurs (un socle est fourni). Au premier démarrage, on ne remarque rien d'anormal. En revanche, à l'issue d'une certaine période d'utilisation, les choses se gâtent. En effet, lorsque le ventilateur interne se met en route, on en viendrait presque à regretter les premiers modèles d'Xbox 360. À plein régime, ce dernier produit une nuisance sonore particulièrement désagréable. Dommage, puisque le reste des prestations sont particulièrement convaincantes.

DSC 0134 border
DSC 0140 border

Le Xtreamer avait tout pour plaire, mais le ventilateur tue l'initiative.


Ergonomie générale


Menu général :

Soyons francs, par rapport aux références du genre (Pop corn, WD TV HD), l'interface du Xtreamer n'est pas un modèle d'esthétisme. En revanche, sur le plan ergonomique, le constat est nettement plus positif. Les rubriques sont bien organisées, ce qui permet de trouver rapidement ce que l'on cherche. D'autre part, les développeurs ont eu la bonne idée d'intégrer une série d'icônes qui donnent des indications utiles sur la partie basse de l'écran. Au final, même si l'interface n'est pas magnifique, sa prise en main est immédiate. N'est-ce pas là l'essentiel ?

DSC 0040 border
DSC 0046 border

L'interface n'est pas très belle, mais elle est particulièrement intuitive.


Télécommande :

Pas de gros points d'ombre à signaler concernant la télécommande qui accompagne le Xtreamer. Dans l'ensemble, toutes les fonctionnalités que l'on est en droit d'attendre sont bien présentes. Concernant les bonnes idées, on note la possibilité de faire défiler les sorties vidéo en pressant sur une touche ainsi que l'option de décalages des sous-titres (touches + et — uniquement dédiées à la synchronisation des textes).

Pour ce qui est des petits reproches cette fois, on regrette l'absence de rétro éclairage des touches (ou d'une matière luminescente). D'autre part, on aurait apprécié la possibilité de faire des sauts rapides de 10 à 15 minutes dans les vidéos sans forcément saisir l'heure exacte que l'on souhaite attendre.

DSC 0154 border
DSC 0152 border

La télécommande est relativement fonctionnelle.


Partie vidéo


Compatibilité et qualité (visuelle et sonore)

Inutile de tourner autour du pot, le Xtreamer est parvenu à lire les nombreux formats de fichiers différents que nous lui avons soumis avec une fluidité impeccable. L'appareil parvient à décoder avec brio les vidéos mkv (x264 ou h264), wmv, dat, iso, dvd et ceux, même lorsque le flux atteint 10.2 Mb/s (cas de figure extrême). L'image est irréprochable, même pendant les séquences dynamiques. D'autre part, la partie sonore n'est pas en reste : toutes les pistes son exotiques de nos échantillons de test sont interprétées sans problèmes (avec la sortie analogique ou numérique).

DSC 0061 border
DSC 0054 border

La qualité est optimal est les saccades sont inexistantes, même avec les taux d'échantillonnages très élevés. Nous ne sommes pas parvenus à mettre la compatibilité en défaut.


Prise en charge des sous-titres :

Les sous-titres (au format srt) sont parfaitement pris en charge, rien à signaler de particulier à ce sujet. D'autre part, on apprécie qu'il soit possible de gérer le décalage de l'apparition des sous-titres par rapport à la bande-son à l'aide de deux touches dédiées situées sur la télécommande. Une troisième touche permet également de choisir sa langue de sous-titrage lorsque plusieurs traductions sont mises à disposition.

DSC 0067 border
Hymalaia

Les sous titres (au format srt) sont parfaitement pris en charge.

Contrôles lors de la lecture

Les ingénieurs qui ont conçu le Xtreamer ont presque pensé à tout. En plus des classiques touches « stop », « lecture » et « pause », il est possible d'utiliser une fonction d'avance et de retour rapide (de x1 à x32). Cette dernière semble plutôt bien fonctionner, on ne constate pas de plantages ou de blocages intempestifs.

Pour ce qui est des sauts par intervalle de temps au sein du fichier vidéo, les choses sont moins réjouissantes. Les possibilités ne sont pas assez nombreuses. En effet, il est uniquement possible d'avancer par tranches de trente secondes ou d'une minute (ou de reculer par tranches de trente secondes ou de trois minutes). Heureusement, la touche « goto » pallie ce manque en permettant d'attendre instantanément un temps donné du film, mais l'opération est plus fastidieuse qu'une fonction de saut par tranches de 15 minutes (par exemple).

DSC 0056 border
DSC 0059 border

Sauf erreur, il est impossible de faire des sauts de plus de trois minutes de façon simple (touches gauches et droite, par exemple) sans passer par ce menu.




Partie audio


Ergonomie, compatibilité et qualité d'écoute

En plus du traditionnel format de fichier .mp3, le Xtreamer prend parfaitement en charge le ogg (format libre proche du mp3), le wav, le wma, et flac et le dts. En dehors du mp3, les autres formats sont utilisés de façon marginale, mais il ne faut pas négliger leur prise en charge. Par exemple, le flac (sans pertes) permet d'attendre une qualité sonore qui surpasse le mp3.

Concernant la qualité d'écoute cette fois, il sera difficile d'émettre des reproches à l'encontre du Xtreamer. Les personnes qui disposent d'un l'équipement Hi-Fi de qualité pourront pleinement profiter des capacités du Xtreamer en matière de rendu sonore.

DSC 0073 border
DSC 0078 Old1 border

La partie musicale est à l'image du reste, elle est plutôt bien finie


Pour ce qui est de l'ergonomie de la partie musicale, on ne note pas de problèmes particuliers qui empêcheraient aux membres de la famille de maitriser la chose de façon quasi intuitive. En revanche, cela ne signifie pas forcément que tout est parfait. En fait, tout comme pour la partie vidéo, on regrettera peut-être l'impossibilité de lancer une recherche pour tomber instantanément sur la piste sonore désirée. D'autre part, alors que Western Digital et Bewan proposent des options de tri par album, artiste, genre (etc.), les techniciens de Xtreamer ont totalement fait l'impasse sur ces possibilités… dommage.

Les listes de lecture :

Les listes de lecture au format pls ou m3u sont parfaitement prises en charge. Après ouverture, le Xtreamer affiche la liste des pistes sonores correspondantes. En revanche, malheureusement, les listes de lecture pls qui renvoient vers une url (cas des radios Shoutcast) ne sont pas compatibles avec le format de diffusion audio en Streaming.

DSC 0076 border
DSC 0079 border

Les listes de lecture au format pls ou m3u sont parfaitement prises en charge.


Les radios Web ?

Les radios Web sont intégrées nativement, mais attention, il ne s'agit pas de célèbre standard Shoutcast (crée par le développeur de Winamp et depuis, repris par AOL). Les extensions de fichiers sont au format plsx mais par bonheur, on trouve tout de même un très grand nombre de stations couvrant la grande majorité des genres existants.

DSC 0111 border
DSC 0080 border

Attention, il ne s'agit pas de célèbre standard Shoutcast.




Partie photo


Navigation

L'ergonomie de la partie photo profite d'une interface identique à celle du module audio ou vidéo. On pourra donc émettre les mêmes critiques, et souligner les mêmes points positifs que ceux que nous avons indiqués précédemment. L'ensemble est toujours aussi facile à piloter, mais les options de tri ou la présence d'un éventuel moteur de recherche manquent cruellement. Lors que les clichés sont peu nombreux et/ou bien organisés, cela ne posera pas de problèmes. En revanche, dans le cas contraire, on pourra avoir du mal à remettre la main sur un cliché photo en particulier.

DSC 0082 Old1 border
DSC 0083 border

L'ergonomie de la partie photo profite d'une interface identique à celle du module audio ou vidéo.


Diaporama et transitions :

Alors que certains constructeurs se contentent du strict minimum (fondu enchainé, en général), les développeurs du Xtreamer sont allés jusqu'au bout des choses. Par défaut, les transitions multiples sont activées. Le micro logiciel du boitier ne propose pas moins de sept transitions différentes qui pourront être combinées de façon aléatoire pour enchainer les clichés avec classe. Bien sûr, au besoin, il sera possible de choisir un unique effet ou mieux, de sélectionner une piste musicale pour agrémenter la séance de diapos avec un fond sonore.

DSC 0085 border
DSC 0086 border
DSC 0084 border
DSC 0089 border

Le micro logiciel du boitier ne propose pas moins de sept transitions différentes.


Les services en ligne :

Bonne nouvelle, le Xtreamer supporte un service en ligne de stockage d'images, et non des moindres. En effet, les interfaces réseau (filaires ou Wi-Fi) pourront être mises à contribution pour visionner les photos stockées dans un compte Picasa ou FlickR ! Attention, le système fonctionne uniquement avec les albums publics, car pour l'instant, il est impossible de se connecter avec un compte Google via l'interface du Xtreamer.

Au final, malgré cette lacune, l'ensemble est tout de même parfaitement fonctionnel. Les clichés pourront être recherchés par mots clefs, mais la méthode la plus pratique consiste à soumettre un nom d'utilisateur pour visualiser l'ensemble des fichiers et dossiers du compte. Une fois que tout est en place, il suffit de lancer un diaporama pour voir défiler l'ensemble des clichés (ce mode de vue profite des effets des différents effets de transition qui sont proposés par la partie photo).

DSC 0093 Old1 border
DSC 0099 Old1 border

Le Xtreamer supporte FlickR et Picasa.


Capacités réseau, sécurité et fonctionnalité annexes


De bonnes choses en perspective ?

Dans le domaine de la prise en charge du réseau et de ses différentes composantes, le Pop Corn Hour A100 reste le maitre incontesté. En revanche, il faut bien avouer que le Xtreamer vient gentiment marcher sur les plates-bandes du géant. Mettons immédiatement fin au suspense : dans ce domaine, le boitier qui fait l'objet de ce test est loin d'être un cancre. Voyons cela d'un peu plus près.

DSC 0107 border
DSC 0091 border

Le Xtreamer s'en sort plutôt bien pour la gestion du réseau.


Les protocoles réseau et partages

Le Xtreamer est un as des protocoles réseau. Nativement, le boitier supporte samba (émulation du réseau Windows) et NFS (protocole réseau natif sous Linux). Pour enfoncer le clou, il est équipé d'un serveur FTP et HTTP ! Autre point positif et non des moindres : un client DynDNS permettra aux utilisateurs qui disposent uniquement d'une adresse IP dynamique d'accéder à leur boiter depuis l'extérieur de leur réseau local (ce système de redirection permet d'attendre un serveur, même si son adresse publique change quotidiennement).

Les possibilités ne se limitent pas au mode serveur (accès au boitier depuis l'extérieur), loin s'en faut. En effet, il sera tout à fait possible d'atteindre les contenus multimédias stockés dans les machines de son réseau local depuis le Xtreamer. Enfin, pour couronner le tout, la compatibilité uPnP est également de mise. Comme son nom le laisse présager, l'appareil sera donc capable de streamer ses contenus pour en faire profiter les appareils compatibles (ordinateurs sous Windows), Freebox, téléviseurs compatibles, autres platines multimédia, Xbox, PS3, etc. En bref, il est difficile de faire plus complet dans le domaine.

Xstreamer
Xstreamer3

Xstreamer4

Protocole samba, protocole FTP : tout y est.


Fonctionnalités Peer to peer

Contrairement à ce que pourrait laisser penser la richesse des options dédiées au réseau, à l'heure ou nous écrivons ces lignes, aucune option dédiée au peer to peer n'est disponible. Les développeurs ont d'ores et déjà annoncé que le prochain firmware intègrerait un client Bit torrent ainsi qu'un module permettant de lancer un téléchargement sur les Newsgroups binaires. Comme le dit le proverbe : « un tiens vaut mieux que deux tu l'auras ». Aucune garantie n'a été donnée par les développeurs, pour l'instant, il faudra se contenter de la donne actuelle. Dommage sur ce point, l'excellente couche réseau du Xtreamer se situe un cran au-dessous de celle du désormais célèbre Pop Corn A 110.

Météo :

Un module de prévisions météo est accessible depuis la rubrique « Internet ». L'idée est bonne, mais il ne faudra pas s'attendre à des miracles. Tout d'abord, seules les plus grandes villes sont disponibles. Ensuite, sauf erreur, lors de nos tests, le programme donnait uniquement des renseignements sur la journée en cours, et sur celle du lendemain. On aurait apprécié que la semaine entière soit couverte.

DSC 0115 border
DSC 0118 border

Un module de prévisions météo est accessible depuis la rubrique « Internet ».




Conclusion


En dépit de l'apparente austérité de l'interface, il ne fait aucun doute que nous tenons là l'un des tout meilleurs boitiers de ce comparatif. La compatibilité avec les différents formats de fichiers multimédia est quasi-totale et pour ne rien gâcher, la qualité de lecture est au rendez-vous (même avec les vidéos mkv dont le taux d'échantillonnage est très élevé). Autre caractéristique et non des moindres : les capacités réseau sont exhaustives au point que le Xtreamer parviendrait presque à faire de l'ombre au Pop Corn Hour A100. Dans ce domaine, seul l'oubli des outils p2p positionne ce boitier un cran au-dessous de son illustre concurrent.

En bref, vous aurez compris que nous avons affaire à un excellent produit, mais attention, avant de passer par la case « achat », nous recommandons aux clients potentiels de prendre connaissance du point faible qui affecte le Xtreamer. Lorsqu'un disque dur interne est utilisé, le boitier chauffe trop. Pour remédier à ce problème, les concepteurs ont ajouté un ventilateur thermo régulé qui se déclenche lorsque la dissipation thermique passive se montre insuffisante. Malheureusement, ce petit ventilateur est beaucoup trop bruyant ! À plein régime, il entraine une gêne qui perturbe fortement le plaisir des petites soirées cinéma en couple ou en famille. De plus, en utilisation normale, la température excessive du boitier découragera les personnes qui pensaient pouvoir débrancher l'alimentation du fauteur de trouble. À quoi bon être le meilleur si une partie mécanique provoque des nuisances sonores qui entachent les excellentes performances de la partie logicielle ? La réponse à cette question est sans appel : l'hélice du ventilateur du Xstreamer scie la branche sur laquelle le boitier était confortablement assis.








Galerie photo





DSC 0132 border
DSC 0134 border

Le boitier est joli, mais il fait un bruit d'hélicoptère.

DSC 0138 border
DSC 0139 border

Le connectique est exhaustive, on ne s'en plaindra pas.

DSC 0150 border
DSC 0146 border

Socle et antenne Wi-Fi en USB (l'antenne est optionnelle).

Chargement des commentaires...