//

Géolocalisation : placer ses photos dans l'espace

de Anne Baudry le 20/08/2008

Comment géolocaliser mes photos ?

« Où cette photo a-t-elle été prise? ». Cette question que l'on se pose souvent devant une image qui nous plait est longtemps restée lettre morte. La bonne nouvelle, c'est que de plus en plus de dispositifs GPS sont aujourd'hui développés pour permettre de garder en mémoire le lieu du déclenchement. Du côté des appareils photo, ce sont les récepteurs externes, à accrocher à son sac à dos lors des balades, qui se généralisent. Et côté des téléphones portables, de plus en plus nombreux sont aujourd'hui ceux qui intègrent en natif un dispositif GPS. Aux classiques informations de date, heure et référence de l'appareil enregistrées dans l'image numérique viennent donc progressivement s'ajouter celles de latitude et longitude qui permettent de relier une photo à son lieu de prise de vue. Une fois cette information de lieu connue, il devient possible de localiser l'image sur une carte, en local voire en ligne. Intéressant pour disposer de photos bien ancrées dans leur contexte et faciles à partager !

Ce dossier sur la géolocalisation des images se propose de dresser un panorama des solutions existantes, en se concentrant principalement sur les solutions pour appareils photo numériques sans oublier de toucher un mot au sujet de celles pour téléphones mobiles. Une part importante est ensuite accordée aux solutions de cartographie, incontournables lorsqu'il s'agit de partager un itinéraire ou des photos de vacances avec ses proches.

Sans les Exifs, rien de possible

La géolocalisation des images se fait en ajoutant les coordonnées GPS (latitude et longitude) dans les données Exif (Exchangeable Image File Format) des images. Mais de quoi parle-t-on lorsque l'on parle de données Exif ? L'Exif est une norme qui s'applique notamment aux photos de type JPEG et qui permet de stocker à l'intérieur même de l'image des informations concernant la prise de vue du type date, heure, appareil, focale, ouverture, sensibilité, etc. Autant d'informations précieuses lorsqu'il s'agit de comprendre pour une photo est réussie ou ratée.

Les données Exif ont donc comme spécificité d'être incorporées à l'intérieur du fichier numérique, dans son en-tête plus précisément. Les plus basiques de ces informations sont ensuite accessibles depuis un simple clic droit sur le fichier de l'image (Propriétés > Résumé). Certains appareils (les reflex numériques par exemple) enregistrent ensuite des données Exif en plus grand nombre que d'autres appareils plus simples tels que les compacts. Pour disposer d'une vue complète de ces informations, il vous faudra faire appel à un logiciel, soit celui que vous utilisez habituellement pour vos retouches (Paint Shop Pro, Photoshop,The Gimp, ACDSee, etc.) soit une application dédiée de type Exifer ou Exif Reader.

Géolocalisation Exif
Géolocalisation Exif - XnView

Les métadonnées Exif sont accessibles en partie au moyen de l'Explorateur Windows (1ere capture) et en totalité au moyen d'une application dédiée (XnView dans la 2nde capture)


Les données de type latitude et longitude font partie des informations Exif mais ne sont en général pas renseignées dans les images, faute d'un récepteur GPS utilisé dès la prise de vue. Ces informations peuvent toutefois être ajoutées après coup à l'image, de façon manuelle ou automatique comme nous allons le voir dans ce dossier. Il est de la même façon possible de modifier voire supprimer tout ou partie des informations Exif, même si cela est dans la plupart des cas d'un intérêt très relatif.

Géolocalisation - Exifs

Par défaut, les informations Exif des photos se limitent aux informations basiques de type date, heure, nom de l'appareil, etc. Au moyen d'un récepteur GPS, il est ensuite possible de leur ajouter celles de lieu (latitude et longitude)


Cette courte présentation de la norme Exif, pour être un tant soit peu complète, nous amène à dire un mot au sujet des données IPTC. Alors que les champs Exif concernent les informations de prise de vue, les champs IPTC servent au photographe à ajouter des renseignements supplémentaires destinés à protéger ses droits ou faciliter l'indexation de l'image dans une base documentaire : nom du photographe, copyright, nom du client, mots clés, titre, etc. Ces deux types de données sont à la fois bien distincts et complémentaires.
Chargement des commentaires...